flairer la bonne "ligne"

Aller en bas

flairer la bonne "ligne"

Message  luc armant le Sam 24 Mai - 22:10

Vent de face et transition longue, il est capital de garder la bonne "ligne", de ne pas tomber dans un "trou".

Exemple: finale de la manche N°2 de Font-Romeu en 2007. Perso, après 2 tentatives je pose à 200m de la ligne. Je vois un autre pilote parti davantage sur la gauche suivant un itinéraire bien plus long mais qui boucle.

J'ai parfois entendu parler par de top pilotes qui flairent la bonne trajectoire, sentent une ligne plus porteuse, se décallent, etc. bref travaillent sur une forme de ressenti pour mieux placer leur trajectoire.

Personnellement, je me suis toujours senti handicapé pour ressentir s'il faut infléchir la trajectoire vers la droite ou la gauche. Mes seuls élément de décisions viennent d'une intellectualisation des informations objectives que je reçois (les autres voiles, les fumées, les reliefs et la visulation "mentale" de l'écoulement, etc.).

J'ai lu dans Denis Pagen que les top pilote en delta utilise beaucoup le ressenti de la dérive latérale. Certains compétiteurs m'ont parlé du roulis (la voile tombe à gauche, je vais à droite).
Quelqu'un peut-il m'en dire plus sur le sujet ?

Merci

Luc

luc armant

Messages : 12
Date d'inscription : 11/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Tactique/la rentrée au goal

Message  André le Lun 2 Juin - 20:23

La bonne ligne ?? c`est toute la question. d`autant que pas un appareil, GPS vario truc ne donnera l`information pour savoir comment sont les conditions à venir.
Il ne nous reste qu`à estimer notres futur plané. Après analyse d`une grande quantité de mes vols, je me suis aperçu que ma vitesse "GPS" divisée par 5 "constante" me donnait mon plané moyen, évidement sans trop d`accélérateur "un 30% maxi". Calcul très rapide, ma transition se fera à 45km/h, je peu compter sur 9 de plané moyen. 30km/h=6 de finesse...
Bien sure, il faut tout de même évaluer les conditions a venir.
Tout d`abord, si la transition se fera vent arrière, il me faudra bien regarder si mon dernier thermique est en fin de cycle, si c`est le cas, il me faudra sortir sur le côté pour ne pas prendre la descendante qui peu se prolonger. pour un thermique en pleine activité, la descendante en sortie peut être forte mais généralement de courte durée, à voir donc.
Comme tu l`as noté, il y a les autres voiles, les fumées, les reliefs, la visu de l`écoulement.
Et comme il n`y a pas que les parapentes qui vole, il est très important de regarder les oiseaux, se sont des "pilotes" très expérimenté, leur survie en dépend.
Les Irondelles et autres chasseur d`insecte nous montrerons généralement un début de cycle, en effet lors d`un début de cycle thermique, un "vent" local au sol se déclenche et emporte avec lui une grande quantité d`insecte, et comme il est plus facile de chasser dans les ascendances, nos prédateur d`insectes nous montrerons le centre du thermique.
Les autres rapaces nous montrerons des ascendances et souvent une bonne ligne pour la transition.
Excusez mois pour mon français, se n`est pas une langue que je pratique souvent.

André

André

Messages : 4
Date d'inscription : 30/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum