Comment travailler son mental, en dehors du vol proprement dit ?

Aller en bas

Comment travailler son mental, en dehors du vol proprement dit ?

Message  Laurent Pradère le Jeu 3 Juil - 0:20

Salut
Je viens de découvrir ce forum, bravo c'est super riche et intéressant.
Concernant ce sujet je vais tenter d'apporter ma modeste contribution à la réflexion.
L'état d'anxiété est déclenché par une information que l'individu perçoit à l'instant T comme menaçante.
Le stress est la manifestation physique et physiologique (comme l'augmentation du rythme cardiaque par exemple) de cet état d'anxiété.
Au-delà du garde fou que peu représenter le stress il montre aussi le niveau d'implication de l'athlète dans la tache sportive et sa présence est donc plutôt positive.
Notre objectif est d'en limiter les manifestations physiologiques dans le but d'améliorer l'endurance et la disponibilité mentale (Arnaud).
Il faut donc accepter la notion d'entrainement psychologique tout à fait praticable hors temps de vol.
La première étape est l'identification des phases de vol ou hors vol anxiogènes.
Il existe plusieurs façons de les identifier, notamment par l’intermédiaire d’un cardio fréquencemètre.
Les phases de vol pour lesquelles les pulsations sont importantes doivent être mémorisées de manière précise par le pilote.
Deuxième étape :
On utilise une méthode de relaxation de son choix (training autogène de Schultz, relaxation progressive de Jacobson, etc…), mais l’hypnose ou la sophrologie sont aussi des possibilités.
Le but étant d’atteindre un état de conscience modifié sans interférence extérieure.
Troisième étape :
On utilise l’imagerie mentale pour se représenter la phase de vol concernée en étant impliqué à
100 %.
Dans un premier temps on doit obtenir une fréquence cardiaque proche de celle mesurée en vol.
Les voltigeurs se font de bonnes montée à la simple représentation d’une manœuvre.
Dans un second temps on minimise les conséquences d’un échec puis on tourne la situation à son avantage.
A l’issu de cette démarche, les pulsations cardiaques doivent diminuer.
Pendant le vol dès que la phase de vol se présente, se reproduire le schémas mental et remesurer les pulsations (le résultat est intéressant), la conséquence directe est une fatigue moindre est donc une endurance mental accrue.
Quelques points importants :
1. Entrainement à une méthode de relaxation
2. Travailler les phases anxiogènes l’une après l’autre
3. Ceci est un entrainement mental et doit être pratiqué régulièrement avant de devenir efficace et notamment à l’approche d’une compétition.
Cela permet de s’entrainer pendant les périodes de mauvais temps ou pour ceux qui ne volent qu’en compétition sans phase d’entrainement en vol entre deux compétitions.
Voilà j’ai essayé de faire court, en espérant que cela apporte quelques pistes…
A+

Laurent Pradère

Messages : 2
Date d'inscription : 01/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

travail mental...

Message  arnaudbosc le Jeu 3 Juil - 9:58

affraid

Merci, genial... tu viens de me donner les pistes concrètes que je cherchais. J'ai a priori tout piger, il me faut juste trouver un plan pour bosser la sophro.

Je suis impressionné, mais dis moi, tu fais quoi dans le "civile"...

Moi, qui vole peu entre deux compètes pendant la saison de celle ci, tu me donnes des pistes de travail concrète. Dimanche j'ai une manche (B), je vais passer pour un tordu mais je mettrais un cardio pour analyser les phases anxiogènes.

Dis-moi, aurais-tu de la littérature à conseiller sur le travail de sophro et autre.

Merci et bravo, high level tout ça...

arnaudbosc

Messages : 12
Date d'inscription : 18/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

travail mental...

Message  Laurent Pradère le Jeu 3 Juil - 12:21

Salut
J’espère que tu obtiendras des résultats .
Dans le civil, je suis BE1 parapente et en cours de BE2.
Etant passionné par l’entrainement en général, ma démarche est de voir ce qui se fait dans d’autres disciplines et d’essayer d’adapter certaines choses pour le parapente.
Voici quelques références pour te guider dans tes recherches:
"Entraînement mental du sportif : Comment éliminer les freins psychologiques pour atteindre les conditions optimales de Performance"
de Hervé Le Deuff (Auteur) Editeur : Amphora (2 février 2002)
"PNL et Performance sportive. Un mental pour gagner"
de A. Girod (Auteur) Editeur : Amphora (20 octobre 1999)
"Sophrologie et performance sportive"
de Dr É. Perreault-Pierre (Auteur) Editeur : Amphora (6 octobre 1997)
Internet est aussi plein d’infos.
Pour la compet de ce w.e. sois attentif aux phases hors vol, il se peut qu’elles te mangent aussi un paquet d’énergie (prépa matos, briefing, attente avant l’ouverture de la fenêtre, etc…).
Pour être à ton plus haut niveau de performance, il te faut être dans un état de confiance en toi.
Tu peux essayer d’instaurer des tics ou des rituels dans la phase de préparation.
Ce w.e. tu feras peut être le Haka All Blacks au déco avec un cardio au poignet, et là tu penseras à moi !!!
Blagues à part, à quoi sert le Haka si ce n’est à impressionner l’adversaire et souder l’équipe (facteurs mentaux propices à la performance).
Concernant le cardio, il vaut mieux le placer ailleurs qu’au poignet pour qu’il soit lisible aussi facilement que tes instruments de vol.
Bons vols
A+

Laurent Pradère

Messages : 2
Date d'inscription : 01/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

mental ce week end

Message  arnaudbosc le Jeu 3 Juil - 17:26

Merci pour les ref, vais faire un tour à la fnac...
Bien vue le tuyau du cardio sur le porte instrument.
L'idée d'integrer l'ensemble de la journée à l'analyse est très juste. Je suis bien d'accord, et je suis effectivement en train de chercher des astuces pour preparer mon etat pour le vol. Pour le moment, je jongle entre i-pod, pipi, petit tour à pied pendant l'attente. Un moment fort est l'avalage du casse dale avant la fenetre... Pendant le briefing, je touche pas au GPS, je prend des notes et je gère le GPS apres... Bref, je met en place mes HAKAS...
Pister le cardio pendant sera intéressant effectivement... plein de chose à faire pour cette manche...

Content d'avoir des tuyaux, c'est difficile en B quand t'es pas en groupe ou dans la ligue pour avoir des axes de progression.

arnaudbosc

Messages : 12
Date d'inscription : 18/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment travailler son mental, en dehors du vol proprement dit ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum